Retours de lecteurs/lectrices : H.S

Eugénie,

J’ai presque lu ton livre d’un trait dans l’avion… c’est génial !
Vraiment très très très bien  écrit, très très très bien construit et extrêmement juste car précis. Je dis juste car ton parcours résonne avec beaucoup de parcours de personnes adoptées et tu n’omets rien. Bien sûr il y a des nuances selon les pays concernées et selon les histoires spécifiques de chacun mais la justesse de ton propos vient de ton effort dans la précision de tes ressentis, de cet effort pour aller au plus profond de toi. Ce qui en soi est un grand défi pour chaque être sur cette terre !

Ton travail est une invitation à nous questionner mais aussi un espoir en l’énergie lumineuse qui respire de ton texte.

En définitive, ton texte est beau par la sincérité qu’il dégage, alors merci  d’avoir bien voulu partager ton apprentissage de la vie ! Et avance vers ta paix !
H.S

Retour de lecteurs / lectrices : A.C

Chère Eugénie,

T’es allée au bout de ta démarche. Elle est construite, elle est cohérente et elle m’a beaucoup parlé. Pourtant je n’ai pas eu du tout la même vie mais ce qui m’a le plus marquée c’est que j’ai eu des réflexions et des projections sur le suicide que je voyais aussi comme une fin idéale à certains moments. Le racisme quotidien, je m’en suis aussi rappelé.

En effet, je comprends que tu ne souhaitais pas forcément publier ton introspection au départ mais finalement j’ai découvert que tu t’adresses de temps en temps directement à moi, ta lectrice soit par le tutoiement, soit par le vouvoiement et je me dis que du coup… peut-être qu’inconsciemment tu espérais déjà aider d’autres personnes qui souffrent en mal d’identité, de place dans la société et d’ « intégration » (mot que je n’aime pas…) en témoignant.

Certains instants sont très durs et tu as été tellement seule pour les affronter. Tu es impressionnante et fantastique. Je suis bien contente que tu deviennes la personne que tu es, que tu aies réussi ton parcours atypique pour finalement retrouver ta famille et la culture rwandaise même si tu es très critique sur les habitudes des Rwandais qui ont des progrès à faire en acceptation de la différence comme nos concitoyens ruraux hyper étriqués… Tu as eu tellement d’obstacles pour y arriver. Avec tout ce que tu as traversé et tout ce que tu as compris sur la vie, tu es armée pour la vie et tu es capable de vivre n’importe où, c’est clair.

Même si Armande t’aime sincèrement, je n’arrive pas à la comprendre mais « c’est comme ça », comme tu dis.

Sinon pour en revenir au récit, tes réflexions sont sans concession et parfois très tranchées, ceux qui vont détester ton point de vue n’apprécieront pas du tout la lecture. Tu tapes sur la religion, le racisme, l’éducation, les études, le monde du travail, l’adoption internationale, les familles monoparentales, les standards de l’image de la femme, les préjugés sur le physique, les conventions sociales et la société en elle-même. Ca fait un super filtre !
A bientôt pour la suite de tes aventures !
A.C

Retours de lecteurs /lectrices : Madame D.

Eugénie,

J’ai tout lu ton livre et je te remercie pour cette leçon de vie qui m’a permis de m’interroger sur ce que j’ai raté surtout avec ma fille et peut-être aussi mon fils. Je te félicite pour ce que tu es. Pour ton opiniâtreté et ta force de caractère forgée dans la douleur et la souffrance.

J’en ai les larmes. Je te félicite pour ton enracinement ancestral et ton ouverture à l’Autre, sans haine et rancune. Tu es une bonne âme. Amon Râ et les ancêtres veillent sur toi. Que ta force et ton amour te permettent d’avancer, de vaincre dans ton corps les séquelles de ta vie passée. Je t’aime et suis fière de toi.

Retour de lecteurs/lectrices : Q.S

Hello Eugénie,

Le début de la lecture de tes écrits a retenu toute mon attention et c’est très émouvant et si profond ! J’ai accueilli en toute simplicité ce que tu nous confie. Je comprends bien certaines de tes réactions car moi non plus je n’ai pas été élevée par ma mère.

Oui beaucoup de parents font bien des erreurs envers leurs enfants en croyant bien agir pour leur bien. Plus tard j’ai compris que chaque parent fait de son mieux avec ce qu’il est et les moyens qu’il a. Mais cela on l’expérimente que quand on devient parent à son tour !

Et on met beaucoup de temps à comprendre que nos enfants ne sont pas nos propriétés mais qu’ils nous sont seulement confiés pour un temps ! Qu’ils sont une école et un moyen d’évolution pour nous. Même si nous on les éduque, eux ils nous élèvent dans les deux sens du terme. Oui ils sont nos maîtres de Vie et il nous faut un brin d’humilité pour comprendre cela. Je reconnais que j’apprends énormément sur moi avec eux.

Je reconnais aussi que les religiosités font beaucoup de dégâts si on ne laisse pas chacun faire son chemin de rencontre.

C’est pour ça que d’autres individus croisent notre route. Tu as tout à fait raison.

Surtout pour ceux qui s’en servent comme moyen de pouvoir et de domination avec tous les hypocrisies qui les caractérisent et les manipulations de tout genre pour des intérêts financiers ou de prestiges pour satisfaire leur besoin de se prendre pour Dieu dans leur énorme complexe de supériorité ou de sainteté.

Moi je peux considérer la religion comme une vieille grand-mère que je peux respecter mais je ne me sens pas le besoin de rester dans ses jupes. J’ai besoin de sortir de ses sentiers battus pour aller à la rencontre de qui je suis d’abord et en toute liberté car pour moi la foi est surtout une relation personnelle entre le Divin et moi, tout le reste n’est que cadre d’apprentissage. Une formation en relation humaine sur le thème : « Qui suis-je et comment aider mes enfants à exister » m’a bien ouvert l’esprit ou la conscience sur le fait que tout homme est une histoire sacrée.

Quand j’ai bouclé ton livre à la mer, j’ai crié : waouh ! Je te redis encore BRAVO ET MERCI DE NOUS PARTAGER TON ITINÉRAIRE MÊME SI CE N’EST PAS CELUI D’ UN ENFANT GÂTÉ ! C’EST POIGNANT et saisissant à la fois. Ton histoire interpelle, interroge et propose une suite intéressante.

Ton honnêteté t’honore. Reste bien toi même et VA … TOUT EST DEVANT

J’ai bien aimé le style et le contenu. Ton livre m’a bien tenu compagnie durant quelques nuits blanches dues à mes douleurs. C’est toi qui faisais ainsi la garde malade pour moi, merci ! Tu es aimée.

Retours de lecteurs/lectrices : K.N

Eugénie,
A la lecture de ton livre, je ne sais pas quel commentaire faire. Ce n’est pas que je ne veux pas en faire…c’est que j’en ai pas vraiment…je ne vais pas te dire super histoire…parce que ce n’est pas super …je ne vais pas non plus te dire c’est triste… parce que je le pense pas non plus…et je ne crois qu’il n’y a pas d’avis à avoir quand tu lis l’histoire de quelqu’un.

Pour le plan, j’aime bien c’est cohérent. Le titre est adapté. Quant au style, je ne suis pas spécialiste mais ça se lit bien
La fin a du sens pour ceux et celles qui se posent des questions sur l’adoption.

C’était « cool » de te lire.